jeudi 31 août 2017

Lettre à l'amie

Ma précieuse,

Je sais ta rentrée demain, nouvel établissement qui deviendra aimant parce que tu le vaux bien et que tu le veux bien.
Avec plaisir, soin et presque ivresse, tu as préparé ta tenue. L'âme aime, repassée.
Comme toujours, tu n'as rien oublié.
Ta jolie tunique bleue, tes accessoires fétiches " qui portent le bonheur", broches, bracelets, bijoux.
Tes couleurs.
Ta tenue de scène. Que le spectacle commence, vite, il est temps !
Etre bien toi de la tête aux pieds. Et ton sourire au centre.
Une femme, une enfant, un fleuron de lumière.

Je suis si heureuse de te savoir partant vers les Cussons, cartable Haut marguerites et pois servannais, cœur vaillant plein d'allant, de courage et d'en vie pour tes nouvelles classes, tes nouveaux élèves, tes nouveaux locaux, ces odeurs que tu sais, que tu vas retrouver, les colles, les papiers, les bureaux et les craies à l'heure du tout technique !
Recommencer le cycle des apprentissages patients.
Toi qui tisses si patiemment l'ouvrage de ta vie.
Tes projets toujours originaux et accessibles, ta foi en ton étoile et ton amour pour l'humain.
Femme de racines et d'archives ...
Mémoires tout terrain ...Proustienne retrouvée.
Passés réinventés au présent simple.

Comme tu sais construire le chemin qui t'y mène dans cette autre ville pas forcément choisie par toi au départ mais que tu apprivoises avec sagesse et à ta façon, cette rose intimiste un brin sauvage dans ton regard et dans tes mains, dans t'aime hein, oui hein !

Alors, force aimant, tu vas le faire tien au gré de tes pas.
Comme je le comprends.

Art
Mot
Nid
Contagieuse

Energie
Lumineuse !

Il y a tant de façons d'apprivoiser un nouveau paysage de vie, tu le fais avec ta géographie et ton histoire intérieures. Tes crayons à toi. De cool heure oui, celle que tu préfères.
Pas à pas, comme tu garderas en toi toujours le cœur de Lyon et Lyon dans ton cœur.

Chère amie de mon cœur et de ma vie, va !
Ta joie gicle sur moi !

Je te souhaite le soleil, le vent, toute ta voix donnant ! des fruits bien mérités, ceux que tu vas semer...
Oui des fleurs à pousser, des jeunes à t'apprécier, des collègues accordés, des allers confiants et des retours souriants ...

"Quand une personne vit pleinement, les autres en font autant." 
Clarissa Pinkola Estes.


Veronica B, le 31 août 2017.

12 commentaires:

  1. j'ai connu la colle et l'odeur cléopâtre, le stylo bic, les buvards et même l'encrier quelques mois en fin de vie mais pas l'institutrice ou l'instituteur qui marque l'esprit.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est joli, Laurent, ce que tu dis, tes mots qui nous rappellent nos années d'écoliers ... bien ancrées dans nos mémoires.
      Je n'ai pas connu l'encrier moi ;) mais oui oui l'institutrice qui marque oui, c'était un instituteur d'ailleurs.

      Supprimer
  2. Quels magnifiques et doux mots pour une amie. C'est merveilleux.
    Je vous embrasse chère Veronica ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, belle Denise ... Vous êtes adorable.

      Supprimer
  3. Ça me parle, moi qui ai pris si longtemps le chemin de l'école.
    tes jeux de mots m'enchantent, Veronica.
    Elle a bien de la chance, cette amie, de t'avoir.
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je m'en doute, chère Célestine, et suis heureuse que tu puisses te retrouver un peu dans mes mots.
      M'aime haut, toujours, oui !

      Il y a longtemps que c'est ma Terre Happy tu sais, mon jardin en a porté le nom d'ailleurs ...

      Merci, tu me touches " au cœur" là.
      Je t'embrasse

      Supprimer
  4. comment ne pas partir le coeur et le corps plein de richesse venue et à venir encore ...
    comme ils sont magiques les mots que tu écris ... je me retrouve dans cette ambiance connue bien loin d'ici et que je n'ai jamais oublié ...
    mille baisers si tu me permets ...
    Solène

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et vie d'âme en ... que je te permets, toi ma rose châtelaine, au cœur si tendre et profond ...
      Je t'enrose encore les joues de tendres baisers d'amitié, de ce beau lien qui nous suit et nous garde, depuis tant d'années ... ma Solène.

      Supprimer
  5. Veronica, la magicienne des mots ! oui... j'aime te lire, tu le sais...
    merci une fois encore pour ton coeur si tendre, pour la profonde heure recueillie ici ou là, sentie, ressentie et conservée tapie au fond de soi.
    Bisou.
    Den

    RépondreSupprimer
  6. Cueillons dès aujourd'hui la chose de la vie...Régulièrement je viens voir si ce billet fantôme a enfin vu le jour ...
    Impatiente et curieuse de toi, tu me connais un peu..
    Bisous chère Veronica.
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oh Coquinet ;) qui vois tout ... ;)
      Il viendra, point en corps le mot mens ... :)

      Oh oui je t'écho née un peu
      à très bientôt chère Fée céleste ... !
      :)
      Tu me fais rire

      Supprimer

Je recueille t'aime haut et te lis bien et beau ...
Merci pour ton charme en passage !