mardi 19 septembre 2017

Une petite grenouille dans la poche !

ça me fait mal quand ...
Tu penses que je te mets le couteau sous la gorge
Moi c'est plutôt le cou, tôt sous la gorge que je voudrais te mettre
ça me fait mal quand ...
Tu penses que je te presse 
Moi c'est plutôt l'hope res qui me porte 
Et même l'eau paix res
Ma nature est confiante, joyeuse, elle coule espérante !
Oui cool elle est la fleur
Elle cueille aujourd'hui la chose de la vie ...
ça me fait mal quand ...
Tu crois que moi c'est l'engagement
Que j'attends
C'est plutôt lent gars, je m'en
Patiente et m'en délecte et je savoure 
J'aime l'infusion lente
Quand se crée le mystère
Qui me connaît vraiment ?
ça me fait mal quand ...
Tu crois que je veux trop trop vite et que je vois trop loin
Moi c'est plutôt trop vit et trop loup hein
Je suis une gourmande qui cueille le la du jour
Je fais de petits pas 
ça me fait mal quand ...
Tu parles de pression
Moi c'est plutôt, l'après si on
Jouait en corps
Tant que nos cœurs s'amphorent 
Moi tu sais, j'ai une petite grenouille dans la poche
Je joue d'aime haut
Toi tu as le monde entier dans ta poche !
Parfois tu sais moi aussi je suis moche
Moi aussi j'ai peur de ne pas être à la bonne hauteur
Je suis une petite étoile à côté de toi
Je brille seulement dans les yeux de ceux qui m'aiment ...

Veronica B, le 19 septembre 2017, Tiré de Les saisons du cœur.



5 commentaires:

  1. ...Oui........ j'aime Veronica quand ta main en poche
    Graine-ouille pas grapaude
    Female je me re-connaîs en toit brûlant
    Comme nous toutes...
    Mais toi plus femme je te crois
    Gourmande aux petits pas aux couleurs de la forêt de la fleur
    Tu te donnes au mât-teint rà-Dieu
    En en-faon de l'arrosée belle
    Tu grimpes vers le là-haut au loin
    Tu chantes et nous en-chantes
    Tu marches, tu marches vers les descentes du lit du si-aile
    Les nues-âges douillets
    Quand ton "Jardin d'Aime-Haut"
    Re-effleure-élit comme un brin d'an qui délave l'hiver de sa froidure
    Et en-sève le tronc de l'Art-Preux ;
    Courageuse tu imprimes ta marque sur le j'aime-main de la vie sans ses écorchures
    Et tes demains attrapent le regard du sOleil pour l'offrir au cil-anse.

    Den
    ***

    merci ma chère d'Âme !
    bisou.


    RépondreSupprimer
  2. Tu ne peux même pas imaginer comme ce poème me parle au coeur.
    On le dirait écrit pour moi, car je suis ainsi, toujours sur le fil, à cueillir ces choses de la vie sans me soucier du lendemain...
    Merci beaucoup pour ces mots que j'ai attendu (ton titre "cueillons la chose de la vie) est resté coincé dans ma blogliste mais je savais qu'un texte comme celui-là demande de la maturation comme un nectar de fruits...
    Bisous douce et blonde âmie.
    Belle journée
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
  3. Un poème joliment tissé, un hymne à la vie, notre vie. On ne brille que pour celui ou celle qui nous aime.
    J'ai lu vos mots gentils chez Céleste, Merci.
    Belle journée Véronica

    RépondreSupprimer
  4. Votre poème est merveilleux chère Véronica, vos mots me touchent beaucoup et l'amitié est tellement importante dans la vie des partages.
    Je vous embrasse ♥

    RépondreSupprimer
  5. Charmant poème tellement agréable à lire un dimanche après-midi de pluie.

    RépondreSupprimer

Je recueille t'aime haut et te lis bien et beau ...
Merci pour ton charme en passage !